Actualité

L’insécurité persiste à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

L’insécurité persiste à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

En grève depuis deux semaine, les étudiants du département d’Anglais de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou dénoncent l’insécurité dans le campus.

Après plusieurs marches et Sit-In au sein du campus de Hasnawa, ils ont fermé le rectorat et leur département, voulant se faire entendre par les responsables de l’université. La sonnette d’alarme a été tirée par le collectif d’étudiants après avoir constater plusieurs vols contre les étudiants, agressions, provocations, intimidations, et de harcèlements des étudiantes par des personnes étrangères à l’université.

Ils sont déterminés à continuer la grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications à savoir la sérénité, la sécurité et le calme à l’université Mouloud Mammeri.

Il faut rappeler que l’université Mouloud Mammeri a été secouée 3 fois dans une période de quelques mois, en février de cette année, Djamel, originaire de At Abdelmoumen (Ouadhias), étudiant à l’université de Tizi Ouzou en langue et littérature anglaise, résidant à la cité universitaire (Hasnawa), a été tué à côté du portail de la résidence universitaire alors qu’il se dirigeait au Cyber-café où il a l’habitude de se rendre. Un autre jeune étudiant de 19 ans a été tué à l’arme blanche, le jeudi 27 avril au campus de Tamda.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock