ActualitéHistoire

22 ans après, l’héroïne Amel Zenoune est toujours dans nos mémoires

Le 26 janvier 1997, Il y a 22 ans, l’étudiante en droit, Amel Zenoune, était égorgée par des barbares-islamistes car elle refusait de se soumettre au voile.

En conséquence de son assassinat, les criminels ont été amnistiés par l’Etat Algérien quelques mois plus tard (Concorde civile, le 8 juillet 1999), une loi qui a été décrétée par le président algérien mort-vivant, Bouteflika.

Tuée car elle était une femme libre, militante. Elle voulait pas être soumise. Elle était dans un bus revenant de la Faculté de droit à Alger. Le bus tombe sur un faux barrage, et les terroriste (agréés par l’Etat algérien bien-sur) ordonnent à la jeune Amel de descendre, pour l’égorger froidement devant les autres passagers.

Aujourd’hui, il est de notre devoir d’honorer la mémoire de cette brave femme pour son courage et son attachement quoi qu’il en coûte, aux principes qu’elle défendait au péril de sa vie.

Honte à tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, apportent leur soutien aux islamistes.

Gloire à nos héroïnes et à nos héros.

Tags
montrer plus

Check Also

Close
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock