ActualitéBéjaiaEconomie

Béjaïa : Marche grandiose pour soutenir le groupe CEVITAL

mercredi 12 décembre 21:53

Une  marée humaine, venue soutenir Issad Rebrab ( responsable du groupe CEVITAL) dans son bras de fer avec les autorités algériennes. Cette dernière a marché du port de Béjaïa  jusqu’à la placette Saïd Mekbel en passant par l’ancienne ville en scandant des slogans hostiles au pouvoir qui bloque les projets économiques en Kabylie notamment ceux du groupe Cevital . 

Suite a l’appel de la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques, des milliers , des parlementaires de plusieurs wilayas, des syndicalistes et des responsables de clubs sportifs( notamment le président de la JSK : Cherif Mellal) et associatifs, ont défilé hier le long des rues de Béjaïa.

Depuis l’usine du groupe (port de Béjaïa) les manifestants ont réclamé à haute voix “le déblocage du projet de Cevital, portant construction d’une usine de trituration de graines oléagineuses” suite au  “refus des ports de décharger les équipements importés par Cevital”.

La coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital  dans une déclaration-appel, elle dénonce ce qui suit:«Le sabotage de l’économie nationale par les blocages des projets de Cevital et de ceux de l’Algérie qui produit constitue aujourd’hui une réelle menace à la stabilité nationale et à la sécurité alimentaire de notre pays….À Sétif, ce sont les deux usines d’électroménager, Samha et Brandt Algérie, qui sont carrément à l’arrêt. Bloquées par les services des douanes qui réclament (…) une amende de 250 milliards de centimes. Ce blocage met en péril la pérennité de 3 500 emplois. À Tizi-Ouzou, c’est OXXO, un projet de plus de 2 000 emplois, qui risque de ne jamais voir le jour. À Boumerdès, c’est le mégaprojet du Hub portuaire de Cap Djinet, qui devait créer un million d’emplois directs et indirects, qui est bloqué. À Blida, c’est le projet d’EVCON, nouvelle technologie révolutionnaire pour la production de l’eau ultra pure, qui voit ses équipements bloqués au niveau des ports algériens. À Béjaïa, ce sont les deux principales vocations de la wilaya qui sont attaquées. Un méga projet touristique prévu sur la côte Est de la wilaya, créateur de plusieurs milliers d’emploi, est bloqué. Dans le domaine de l’agro-alimentaire, c’est l’usine de trituration qui est bloquée depuis exactement 600 jours. Ce sont 1 000 emplois directs et 100 000 emplois indirects bloqués pour notre jeunesse”

montrer plus
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock