ActualitéKabyliePolitique

Le bastion de la lutte kabyle domestiqué par l’État algérien

Le bastion de la lutte kabyle domestiqué par l’État algérien. Deux étudiants (Y. M et A. L) sont exclus de la cité universitaire Rahahlia (Oued Aissi – Tizi Ouzou). Leur seul tort est de mettre le drapeau kabyle à la fenêtre de leur chambre.

Un acte de violence très grave qui s’ajoute au palmarès de l’administration algérienne à l’égard des étudiants, et particulièrement les militants souverainistes kabyles. Pour la précision, le directeur de la cité universitaire Rehahlia (Oued Aissi) est un larbin du FLN. Il est envoyé spécialement pour anéantir l’activité politique et identitaire dans le bastion des luttes à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Son appartenance politique, explique son acharnement et sa motivation pour de tels dépassements. On se demande sur quel règlement intérieur ou texte juridique s’appuie t-il pour commettre une telle forfaiture. À moins que la phobie du kabyle le rends incapable de faire des jugements correctes. Cependant, une question s’impose d’elle même: Et si un étudiant met un drapeau de la Palestine à la fenêtre de sa chambre universitaire, subira-il une telle sanction ?

Voyons le résultat des luttes intestines entre souverainistes kabyles

Voyons le résultat des luttes intestines entre souverainistes kabyles et entre kabyles tout simplement. Le Zaimisme, le populisme, le culte de personnalité et la folie des grandeurs nous ont mené droit au mur, répondant ainsi aux veux les plus chers du régime algérien. Maintenant, je me demande est-ce que le pouvoir algérien pouvait casser à un tel point, le plus grand mouvement politique populaire de toute l’histoire de la Kabylie.

Un très net recul des forces politiques souverainistes kabyles depuis 2016. Qui nous a dis qu’un jour dans la cité Oued Aissi, un étudiant militant autonomiste ou bien indépendantiste sera systématiquement victime de tels agissements de la part d’un petit larbin.

Le combat politique en Kabylie est profondément laminé par la pseudo élite kabyle et celle qui se dit algérienne. L’espoir d’une Kabylie prospère est dans DES ORGANISATIONS CITOYENNES indépendantes du politique.

Tags
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock