ContributionsEconomieKabylieSociété

Le consumérisme et les sociétés marchandes

Je déplore ma Kabylie, elle ne s’accélère que dans la perte de sa kabylité. Au-delà de l’islamisme rampant, la déculturation et l’exode de masse, surtout les jeunes diplômés, un nouveau phénomène prend de plus en plus de l’ampleur: “celui de la consommation de l’eau ” minérale “. Pourtant,nous avons une eau d’excellente qualité qui ne nécessite aucun traitement dans la plupart des cas.

Au moment où les sociétés les plus évoluées prennent conscience des dommages sanitaires et environnementaux générés par ce nouveau mode de consommation, la Kabylie l’adopte sans même qu’il y ait un besoin. Les restaurants ne servent plus d’eau, ils attendent que tu leur demandes à boire, pour qu’ils répondent : ‘’ petit format ou grand format, faisant référence aux bouteilles d’eau minérale ‘’.
Revenant sur les dommages environnementaux et sanitaires causés par ce comportement :

L’épuisement des sources, la vitesse de consommation dépasse celle de son renouvellement.

Destruction des écosystèmes liés aux sources exploitées qui affectent à leur tour les écosystèmes avoisinants, tout en sachant que les phénomènes écologiques sont des phénomènes chaotiques, ce qui ne nous permet pas de mesurer l’impact réel.

Accumulation des plastiques dans les cours d’eau et une forte toxicité liée à sa dégradation qui prend des centaines d’année pour s’achever, les scientifiques parlent d’océan de plastique, ils annoncent qu’il y aura plus de plastique que de poison dans les océans d’ici 2050. Sans parler de la pollution engendrée par sa fabrication.

Une augmentation de la stérilité liée aux molécules dégagées par les bouteilles en PET (PolyTéréphtalate d’Ethylène) ainsi que les additifs ajoutés à ces polymères qui ont un impact direct sur la fécondité des hommes et des femmes, surtout quand ces derniers sont en contact avec les rayons du soleil.

La réduction de la quantité d’eau bue par jour du fait de sa non-disponibilité partout, ce qui nous éloigne des 2 à 3 litres conseillés par les nutritionnistes.

Pour toutes ces raisons, j’interpelle les Kabyles à revoir leurs consommations quasi-inutiles des eaux ” minimales ” et se mettre à valoriser l’eau du robinet qui est meilleure pour sa santé et son environnement.

Je reviendrai dans une autre contribution en étalant les solutions possibles face à ce genre de problèmes et le rôle d’un futur Etat Kabyle dans la protection du consommateur.

Contribution de Lazhar Bessadi
Tags
montrer plus

Check Also

Close
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock