ActualitéPays ChaouiPolitiqueTamazgha

“LIBÉREZ SALIM !!”/ Retour sur le rassemblement de solidarité, à Paris, avec le militant Chaoui Salim YEZZA

Le samedi 21 juillet 2018, nombreux étaient les amis, les camarades, les militants et les citoyens solidaires de Salim Yezza, farouche militant Chaoui et fervent partisan de toutes les causes justes, qui se sont rassemblés devant l’ambassade d’Algérie, à Paris, pour dénoncer l’arrestation arbitraire de Salim Yezza et exiger sa libération immédiate et sans conditions des geôles algériennes.

Répondant à l’Appel du Collectif des Amazighs en France, organisation de défense des peuples Amazighs à laquelle appartient Salim Yezza en France, la solidarité qui s’est manifestée avec cette nouvelle victime de l’arbitraire de l’Etat algérien a été marqué par une grande diversité, un peu à l’image du large éventail des justes causes défendues, bec et ongle, par le camarade Salim. C’est ainsi que Chaouis, kabyles, mozabites, rifains, kurdes, bretons, de même qu’un  élu de la France insoumise se sont relayés au micro pour témoigner de l’absurdité des chefs d’inculpations retenus par l’Etat algérien contre ce fervent militant chaoui, en particulier l’accusation mensongère d’incitation à la haine, Salim Yezza étant connu, et dans des cercles très larges, pour sa grande tolérance, son ouverture aux autres, son sens aigu de la justice et de l’équité, de même que son pacifisme légendaire.

Aussi la nouvelle de l’arrestation de Salim Yezza en a ébranlé plus d’un. Au cours du rassemblement, l’émotion se faisait ressentir dès le début aussi bien parmi les présents, abasourdis par l’annonce de l’arrestation de Salim, que parmi les organisateurs du rassemblement dont c’était la première action marquée par l’absence de leur camarade de lutte, ce dernier faisant justement l’objet du rassemblement en question.

Parmi les présents, nous pouvons notamment citer la présence de quelques artistes et écrivains kabyles tels que Youcef Zirem et Azal Belkadi.

Parmi les intervenants, venus souligner le caractère foncièrement pacifiste, mais non moins engagé, du militant Salim Yezza, nous pouvons notamment citer :

Berivan Firat, du Conseil Démocratique Kurde en France ;

Ali Nacihie, du Comité de soutien au mouvement Rifain à Paris ;

Julien Le bot, militant Breton ;

Youssef Rechoum, militant Mozabite ;

Mourad Tagzout, élu de la France Insoumise ;

Youssef Rezzoug, militant et journaliste ;

Mohamed Dabouz, de l’Association Izmulen pour les droits des At Mzab ;

Ali Ait-Djoudi, de l’ONG Riposte internationale ;

Yella Houha, Militant indépendantiste chaoui ;

Mohand Bakir, militant et journaliste ;

Dalil Mekhloufi, militant kabyle ;

Leila Oubouzar, militante amazighe des droits humains ;

Malika Baraka, du Rassemblement pour la Kabylie ;

Slimane Kadi, militant souverainiste kabyle ;

Djellal Tayed, de l’Association culturelle et scientifique de Khenchla ; …

Le parcours politique du militant chaoui Salim Yezza, son engagement total dans la défense des droits humains et des droits des peuples, sa solidarité sans faille avec toutes les causes justes, ainsi que les motifs scandaleux de son arrestation illégitime par l’Etat algérien ont été soulignés par tous les intervenants.

Tous ont manifesté leur solidarité avec Salim Yezza, comme avec tous les détenus politiques Kabyles, Rifains, Mozabites, Chaouis… Tous ont souligné les méthodes discriminatoires et racistes qui ciblent les militants pacifistes en Afrique du Nord. Tous ont affirmé poursuivre la mobilisation jusqu’à la libération du camarade militant Salim Yezza et de demeurer mobilisés jusqu’à la libération de tous les détenus politiques amazighs.

De son côté, le Collectif des Amazighs en France a d’ores et déjà appelé à un nouveau rassemblement de solidarité ce samedi 28 juillet à 15, Place de la république, à Paris.

Tamaynut

montrer plus
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock