ActualitéKabylieTizi-Ouzou

Vidéo. Passeports bloqués: Les sans papiers de la Kabylie investissent la rue

Avec l’injustice et les dépassements de l’administration algérienne on peut constater que, finalement, les sans papiers ne sont pas seulement ceux qui s’installent illégalement dans des pays étrangers, mais aussi ceux qui sont privés de leurs papiers dans leurs propres terre…

Une centaine de protestataires, dont des militants souverainistes kabyles, ont tenu un
rassemblement, aujourd’hui, mardi à l’Université de Mouloud Mameri, pour exprimer leur soutien
aux militants spoliés de leurs passeports et de leurs documents administratifs (cartes d’identité).
Première manifestation du genre, ce rassemblement sera suivi, d’après les organisateurs, d’une série
d’actions pacifiques jusqu’à l’obtention de la pleine satisfaction de leur droit.

Cela fait maintenant trois ans que l’administration algérienne prive des militants kabyles de leurs
passeports sans aucune justification ni explication. Toutes les tentatives de communication avec les
institutions concernées afin de remédier au problème ont été soldées par un échec. Idem pour les
lettres qui ont été également adressées aux autorités locales pour solliciter les explications à propos
du blocage et qui sont restées sans suite. La création du collectif des citoyens privés de passeports
s’inscrit dans l’indignation et la défense d’un droit élémentaire, celui de circuler en l’occurrence.

Après avoir rendu public cette injustice dans la presse et les medias, le Collectif investit la rue dans un énième recours pour faire valoir ses droits. Si l’administration algérienne continue d’afficher son dédain, les militants privés de leurs passeports soulignent que le chantage administratif qu’ils
subissent ne fera pas plier leur combat : « Nous sommes des militants politiques et nous l’assumons
pleinement, nous militons dans un cadre pacifique et démocratique légitime, nous n’allons jamais
accepter que ceci soit un prétexte pour qu’on soit dépossédé de nos droits par des décisions occultes d’où qu’elles viennent».

Dans un territoire qui est déjà une prison à ciel ouvert, être privé de ses documents administratifs et
de voyage ne fait qu’accentuer l’asphyxie de l’injustice et de la répression. L’impasse est d’autant
plus pesante qu’en réalité c’est tout un projet d’une Kabylie libre qui est bloquée par le régime
dictatorial algérien.

Tags
montrer plus

Check Also

Close
Close

Adblock détecté

SVP désactivez votre Adblock